Témoignage de Jacques, partenaire de la coopératives des patients

 

 

jacques deck id. 1

 

En qualité de directeur du Centre Culturel de Seraing, j’étais à l’écoute des associations sérésiennes : ciné-club, MOC, Pac, syndicats, scouts, …, un médecin me parle de la « médecine au forfait », notre famille n’a guère besoin de la médecine, c’était alors un acte solidaire d’y adhérer, nous l’avons fait.

Je me suis ensuite engagé par des permanences nocturnes lors de la grève des médecins ‘libéraux » et par des manifestations à propos de l’abus et du gaspillage de médicaments.

Plus tard , l’âge venant, j’ai eu besoin de la Maison Médicale, opération, kiné, infirmières, ….
J’ai pris connaissance des activités de la Coopérative des Patients, son rôle de lien social, également de la défense de la qualité des soins de santé et de la médecine au forfait menacés par l’actuelle ministre du secteur.

J’ai souhaité participer à la promotion de la santé avec si possible l’appui des pouvoirs publics. Divers voyages en pays francophones m’ont d’ailleurs démontrés la qualité de notre système de santé et la nécessité de préserver celui-ci.

Nous organisons également des activités plus ludiques comme la fête des dents, pour les enfants, ou la St Nicolas, une journée débat pour les + de 60 ans, des soirée ciné- club bien ciblées sont libre d’entrée pour les membres, atelier cuisine pour mieux choisir ses aliments, atelier gym, atelier diabète. ...

Nous éditons un journal « Tant qu’on a la santé « .

Une cotisation de 5 € et plus si possible est demandée aux membres pour garantir sa publication.

Nous souhaitons l’augmentation du nombre de « patients partenaires » pour agrandir notre association et assurer sa pérennité.

agenda02

newsletter

Please wait