LOGO RENAISSANCE

 

 

 

 

 

Contact

Sous le prétexte de la création théâtrale, nous voulons permettre à chacun de reprendre/retrouver sa dignité, par la formation, la création collective, le travail d'atelier.

C'est ce qui anime, depuis toujours et pour longtemps, toute l'équipe du théâtre de la Renaissance : les gens. Pas ceux qui vont dans les théâtres ni ceux qui se posent des questions sur la fonction du théâtre, pas ceux qui grimacent qu'il y a culture et culture, pas ceux qui font la une des journaux, pas ceux qui veulent conscientiser les foules, pas ceux qui veulent sauver le peuple. Les gens quoi. Les gens comme ceux qui habitent dans la cité où la Commune de Seraing nous loue une petite maison, ceux qui ont des petits jardins et des gros chiens, ceux qui hurlent dans leurs murs de papier parce que les gosses font des bêtises et que quand on est au chômage on tourne en rond et qu'on n'est tellement plus rien qu'on a envie de crier et alors tous les prétextes sont bons, ceux qui mettent du béton à la place du carré d'herbes, ceux qui vont à l'école sans avoir envie, ceux qui ne savent pas qu'il faut savoir un peu, ceux qui dorment avec sept chats sous la couverture, ceux à qui on propose toujours des terrains de sport, ceux qui sont nés du mauvais coté des statistiques, ceux qui ne peuvent choisir que la couleur de leurs chaussettes, ceux qui ont tellement travaillé qu'ils n'ont plus rien à l'intérieur...

Tous ceux-là et beaucoup d'autres, à Seraing ou ailleurs dans la région liégeoise, ont fait les spectacles de la Renaissance, qu'ils aient été acteurs ou spectateurs. C'est vers ceux-là que nous nous tournons encore pour qu'ils alimentent et prennent en main les projets que nous proposons. C'est avec eux que fonctionnent tous nos ateliers, toutes nos créations, chacune de nos actions, temps et lieux privilégiés pour donner à chacun l'occasion de se découvrir soi-même, en cherchant comment se raconter. Se raconter, puis raconter une histoire, sous les projecteurs, avec, qui écoutent et se reconnaissent, des gens.

 

Une salle de travail à la disposition des artistes : à découvrir

Une tranche de : Benjamin Leruitte

agenda02

newsletter

Please wait